Aller aux questions

L'histoire de LeTourneau

En tant que jeune garçon, LeTourneau a abandonné l'école à 14 (1901) et a commencé à travailler dans une fonderie de fer. Grâce à son propre don d'innovation, il a gravi les échelons en inventant des moyens plus rapides et plus efficaces de faire le travail. Il était votre élève typique du TDAH (même si à l'époque nous n'avions pas d'étiquette). Il a servi dans la marine pendant la Première Guerre mondiale et quand il est revenu aux États-Unis, il s'est retrouvé sans emploi et endetté. Il a relevé un défi qui a changé sa vie et stimulé sa créativité qui a fait de lui le plus grand fabricant d'engins de terrassement au monde.

LeTourneau a été élevé à croire que si quelqu'un allait faire de grandes choses pour Dieu qu'il ou elle devrait être un missionnaire ou un pasteur. Son pasteur, le révérend Devol, lui a donné de précieux conseils quand il lui a dit que Dieu «avait aussi besoin d'hommes d'affaires». LeTourneau a alors décidé que Dieu serait son partenaire d'affaires pour la vie. Il a commencé à inventer des machines de construction et s'est retrouvé dans une dette écrasante. C'était alors que le partenaire dans l'entreprise a été autorisé à prendre le relais, et le miracle de la façon dont l'entreprise a été transformée est un héritage et une leçon pour nous tous aujourd'hui.

LeTourneau utilisait ses inventions pour travailler à la construction et construire des routes, mais le travail n'était pas cohérent. Suite à la suggestion du Seigneur de devenir un fabricant d'équipement de construction, le Seigneur a ouvert la porte à ses idées et a ensuite fait exploser les profits. Dans 1932, alors que le reste du pays faisait face à la Grande Dépression, LeTourneau a réalisé des bénéfices de 52,000. Par 1934, sa marge bénéficiaire était de 340,000 dollars et par 1938 il a profité de 1.4 millions de dollars. Il a capitalisé sur la créativité que le Seigneur lui avait donnée. Un exemple concret de l'utilisation des dons et des talents pour le Seigneur, son entreprise a continué à prospérer.

Quel est l'exemple pour nous?

Encouragement pour les femmes de notre entourage, Evelyn LeTourneau a suggéré à son mari à l'époque de faire la transition vers une division 90 / 10 avec leur partenaire d'affaires. Quatre-vingt-dix pour cent des revenus sont allés à la promotion de l'Évangile, et ils vivraient sur dix pour cent. Ils ont fait la transition au cours de deux ans.

Bon nombre d'entre nous diraient: «Eh bien, ah oui! Je serais heureux avec 10% du million de dollars 1.4! »Gardez à l’esprit que c’était le bénéfice commercial, pas le modeste revenu de LeTourneau. LeTourneau aurait déclaré: "Ce n'est pas la quantité d'argent que je donne à Dieu, mais la quantité d'argent que je garde pour moi." Il a pris un salaire moyen et a constaté que lorsqu'il payait bien ses employés, il prenait soin de leurs familles, que le Seigneur multiplie ses efforts par cent.

Alors qu'est-ce que cela signifie pour nous? Bien que beaucoup d'entre nous aient dû vivre des récessions, nos vies sont toujours très riches. Nous sommes tous bénis outre mesure tout simplement vivant aux États-Unis. Nous avons PLUS que la plupart des gens sur le visage de la planète! Nous sommes égoïstes et cupides quand il s'agit de «trucs» et souvent nous sommes pris dans ce genre de choses et ne sont pas des gens célestes.

Choisir d'être céleste

Le défi pour nous est de savoir si nous allons ou non choose être céleste, ou si nous allons continuer à nous mettre en premier et les autres en second. Le vide qui vient à la suite d'une virée shopping, ou la dépression quand la facture arrive tous les mois est un rappel constant que "trucs" ne satisfera pas le besoin que nous avons en nous pour l'accomplissement. Quand, en fait, nous commençons à donner aux autres, à bénir la vie des autres et à investir dans les autres, non seulement notre récompense est éternelle, mais la joie que nous recevons n'a pas de prix! Quand nous détournons les yeux des choses dont nous pensons avoir besoin, ou méritons, ou voulons simplement, et nous concentrons sur les besoins des autres, notre joie devient complète! C'est un mystère dont parle Jésus alors que nous étendons nos mains pour construire le royaume. MAIS, cela ne peut pas arriver, nous ne pouvons jamais vraiment goûter jusqu'à ce que nous soyons prêts à laisser aller notre égoïsme et à expérimenter cette loi biblique se dérouler. Rappelez-vous, Dieu ne sera jamais redevable à aucun d'entre nous! Quelle pensée ridicule! Il ne fera que multiplier ce que nous avons déjà quand nous cherchons d'abord son royaume (Luc 12)!

Cela comprend non seulement notre argent, mais notre temps qui est aussi cher ces jours-ci que l'argent lui-même! Mettre de côté des heures pour le bien de quelqu'un d'autre, que ce soit en service dans un refuge pour sans-abris ou en pelletant l'allée d'un voisin, au nom du Seigneur, est un investissement dans Son royaume qui paie la plus grande récompense! C'est presque la quintessence de l'égoïsme de donner votre temps, vos talents et votre argent au travail du Seigneur, car finalement nous serons les plus bénis!

Libérer des fonds «non dédiés»

Regarder nos vies sur cette terre comme une préface ou une expérience préscolaire pour notre maison céleste aidera à mettre nos vies quotidiennes tangibles en perspective. Si nous établissons nos budgets avec au moins 10% de marge de fonds non dédiés qui sont toujours «disponibles» pour aider quelqu'un d'autre, alors lorsque ces opportunités se présentent, nous sommes prêts et disposés à investir dans le travail du Seigneur pour les autres. Quand quelqu'un a besoin d'aide pour des paiements médicaux, une réparation automobile, ou même un repas pour une maman qui vient d'avoir un bébé, nous sommes en mesure d'accéder à ces ressources et d'honorer le Seigneur avec eux. Nous ne souffrons pas de "Je souhaite avoir de l'argent supplémentaire pour aider", nous sommes honorés et bénis de partager. C'est une façon d'honorer le Seigneur avec votre revenu, aussi peu que cela puisse être.

Quand la journée sera finie, ce ne seront pas vos investissements éternels, mais vos investissements externes qui vont compter. LeTourneau est connu pour dire que la seule «personne» autorisée à être avide est Dieu. Il est avide et jaloux pour nous, Son peuple, qu'il désire vivre dans une juste relation avec Lui, et qu'il donne librement la possibilité d'expérimenter la joie éternelle. Soyez généreux (2 Cor 8) et voyez ce que le Seigneur fera pour vous bénir au-delà de toute mesure. Vous ne pouvez pas mettre une étiquette de prix sur cette joie! Faites ce premier pas et voyez comme cela devient vraiment addictif. Faites un don à la semaine des missions, puis montrez-vous et amusez-vous avec la famille de Dieu (Luke 12: 34). Vous ramènerez à la maison une bénédiction dans votre âme que vous ne pourriez jamais acheter (Ps 16: 11).

Questions de discussion:

  1. Regardez la vidéo ensemble ou invitez quelqu'un à résumer le sujet.
  2. Quelle est votre réaction initiale à cette vidéo? Êtes-vous en désaccord avec tout cela? Qu'est-ce qui vous a sauté aux yeux?
  3. Avez-vous déjà entendu parler de RG LeTourneau? Avez-vous entendu parler de quelqu'un qui donne 90%? Pensez-vous que vous pourriez le faire si vous étiez riche? Explique.
  4. Lisez Matthew 6: 33. C'est le verset sur la tombe de LeTourneau. Explique comment c'était vrai pour sa vie. Que pensez-vous (ou espérez-vous) être écrit sur votre pierre tombale?
  5. Jésus a dit: «Là où est ton trésor, là aussi sera ton cœur.» Où mettez-vous votre argent? Faites une liste des meilleurs endroits 5. Quels ajustements avez-vous besoin de faire?
  6. Rédigez une action personnelle basée sur cette conversation.